19/11/2006

APIA - SENIOR

 
Qui est en 2007 cette association qui se nomme A.P.I.A asbl ?

 

APIA Aide Personne Isolees Agees bel

APIA est restée conforme au plan d’activités d’aides défini au Moniteur belge du 19.05.1995 n°8686/95

 

APIA asbl est une association bénévole modeste, apolitique et pluraliste ne disposant que de faibles ressources, non subventionnée, tributaire de vos dons, préservant de cette façon son indépendance, rapide et avec souplesse, en cas d’actions de protestation, de prévention, d’aides, de protection des personnes âgées.

  • APIA est évidemment ouverte à toutes collaborations permettant la défense des plus âgés.
  • APIA travaille en coordination avec de nombreux services sociaux (1), suit entre autres les directives de l’assistance fédérale policière aux victimes et offre une aide juridique gratuite de 1ère ligne.

(1) Cliniques, CPAS, administrations communales, police, services de soins à domiciles, associations diverses

 
APIA documente gratuitement les seniors depuis dix ans, sans aucune forme d'engagement, concernant leurs droits et aides existants.

 

 

13:46 Écrit par Tch dans APIA SENIOR | Lien permanent | Commentaires (16) |  Facebook |

Commentaires

Continuer à vivre chez soi et s'évader Communiqué à la Rédaction


Un métier saturé sans espoir de délocalisation !
Voilà une équation simple : dans un pays comptant 2,5 millions de seniors, dont 1300 centenaires, 1800 maisons de repos hébergent, au top industriel, 122.000 personnes âgées pour des prix mensuels variant de 750 à 1490 € par résident. Sans les suppléments !




Les choix, les prix, les responsabilités, les engagements, les plaintes
Offre gratuite et sans aucun engagement de quelques informations sociales par
APIA asbl 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne
Tél. + Fax 04.250.43.31 apia.senior@teledisnet.be

Écrit par : balsaux | 13/12/2006

DROITS AU LOGEMENT, farces et attrapes. DROITS AU LOGEMENT, farces et attrapes.
“Il y a pire que de ne pas être informé, c’est de croire qu’on l’est” !
Trop souvent, on s’intéresse au malheur des autres, seulement quand il nous tombe sur la tête ! Obligations et droits du propriétaires, du locataire, précarité des mal logés, décret et conformité des biens loués, en Wallonie et ailleurs.
Informations gratuites, sans aucun engagement auprès de l’asbl APIA Tél. 04 250.43.31
13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne - apia.senior@télédisnet.be - www.apia-senior.be

Veuillez agréer tous nos vœux et nos remerciements, tout particulièrement pour l’intérêt que vous portez aux personnes âgées, aux malades et aux handicapés.
R.Balsaux, président de l’association d’aides aux personnes isolées et âgées (APIA asbl)

Écrit par : balsaux | 09/01/2007

Prudence LES SECTES
aux aguets menacent fréquemment les avoirs patrimoniaux des personnes abandonnées
et leurs faibles ressources, en l’absence de structures suffisantes, en assurant leur accompagnement “bénévole”, voire en logeant chez ces particuliers rendus vulnérables par l’âge, la maladie ou les handicaps. Leur préconiser comme certains le font de sous-louer une partie de leur logement ne fait généralement qu’ajouter la dépendance et la soumission à de nouvelles responsabilités. Alors que d’autres solutions que la maison de repos peuvent également être envisagées.
(Extrait du document “accueil et dépendance à domicile”) www.apia-senior.be) Documentation gratuite sur demande à
APIA asbl 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne Tél.04 250 43 31 contact@apia-senior.be

Écrit par : balsaux | 30/01/2007

reconnaissance Votre site a évoqué « apia-senior »
et les pages Google consacrées à ces aides aux seniors et à leur famille en font mention.
www.apia-senior.be vous remercie pour cette collaboration caritative.

Écrit par : balsaux | 19/02/2007

Enquêtes, sondages, statistiques: Enquêtes, sondages, statistiques:
Fiabilité ou manipulation ?
VIEUX, RICHES ET HEUREUX !
Il y a quelques années, en ouvrant ma gazette, j’apprenais la bonne nouvelle qu’on m’avait toujours cachée: Selon l’I.N.S chaque Belge est possesseur d’une fortune évaluée à 50.000 €... Bien que les services sociaux aient beau assurer timidement que plus de 10% de mes concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Allez comprendre de telles statistiques, en contradiction avec la foule des VIPO devenus depuis OMNIO et BIM ! Je ne me souviens plus de la date de cette parution, mais c’est à l’époque où le pays fut envahi par une foule de pauvres types venus chez nous, dans l’espoir de participer à l’opulence nationale annoncée…
Récemment, j’ai également été informé par la presse de l’analyse du CRIOC, vous savez : “Mangez – courez – suez…” et appris ma chance d’habiter un pays de Jouvence pour les vieillards, un Eden avec toutefois un bémol : Où on compterait environ 350.000 seniors (8%) se plongeant dieu sait pourquoi, dans la jouissance de la “petite pilule bleue” et 1.476.000 (soit 41%) dans la stupre des “alicalments”. Mais j’ai constaté en poursuivant ma lecture que ces prétendus “veinards” sont curieusement angoissés par la solitude – diable que font-ils alors avec leurs petites pilules ? – ou par la perspective de finir leur vie, privés de revenus, dans un mouroir. L’enquête du CRIOC nous rassure alors en nous parlant du temps que nos aînés passent en famille (86% !) ou à faire des voyages, se cultiver, améliorer leur maison et même souligne que ces vieux vicelards consacreraient la moitié de leur temps libre à faire l’amour ? J’en ai conclu que l’enquête s’était passée de l’avis des 122.000 personnes âgées cloîtrées en maisons de repos et de soins cliniques ou des 150.000 autres, déjà inscrits par un parent, qui attendent avec angoisse qu’une place se “libère” pour y entrer.
J’ai été pris d’un léger doute et j’ai cherché si un grain de sable faussait peut-être la réalité. Alors, je me suis souvenu que nous approchions des élections !

“HOME SWEET HOME - Les aides aux personnes isolées âgées asbl”

Respecter, aider, défendre les seniors
www.apia-senior.be le site qui répond gratuitement à vos demandes

Écrit par : Balsaux | 29/04/2007

la mise sous tutelle LA MEMOIRE PERSONIFIE L’HOMME .
Sa perte détermine sa soumission à d’autres, voire à un gestionnaire inconnu de ses biens.

Quel que soit notre âge, nous vivons une époque de tension extrême conduisant aisément à une dépression momentanée, aux psychodrames ou au suicide et à plus de 15 types de démences dont certaines, traitées scientifiquement, sont guérissables.
Cependant les échecs fréquents des expertises judiciaires démontrent que l’individu soupçonné à tort par n’importe quel quidam mal intentionné, voire un conjoint et sans présentation contradictoire d’un certificat médical garantissant ses facultés, risque de perdre définitivement son autonomie d’action et la gestion de tous ses biens !
A cet égard, de nombreuses questions parlementaires restées sans réponse, les mises en garde de l’Ordre des médecins et la perplexité de nombre de notaires justifient la fragilité et les plus grandes précautions de la mise sous tutelle des adultes, au regard de plus de 300.000 Belges placés sous administration prétendue “provisoire”.
APIA asbl Renseignements gratuits : 04 250 43 31 et contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 13/03/2008

ENQUETE PERMANENTE ENQUETE PERMANENTE

Depuis 15 ans l’association APIA asbl est à l’écoute des plaintes et des angoisses des personnes âgées et de leur famille. Elle oriente quotidiennement et gratuitement les victimes, le plus souvent vulnérables et les moins aptes à se défendre individuellement, par des voies légales rapides et peu coûteuses. A ce jour, des dizaines de milliers de familles francophones ont bénéficié et bénéficieront encore de ce service sans bourse délier.

APIA 13 Rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne – T.04250 43 31 - contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 02/11/2008

Besoin d'une dame de compagnie ou garde-malade ? Pour trouver une dame de compagnie, voyez les annonces de www.damedecompagnie.be. Et pour trouver un emploi de dame de compagnie, placez votre annonce gratuite sur le site.

Écrit par : WILVERS | 22/04/2009

les maisons de repos de sont plus des mouroirs
Madame, Monsieur le Rédacteur en Chef,

Les communiqués de préventions que nous avons développés avec votre aimable collaboration révèlent une désespérance de plus en plus révélatrice chez de nombreuses personnes de plus de 50 ans. Le succès que constitue l’écoute de ces femmes et hommes aux abois et surtout la possibilité de les aider bénévolement à éviter les pièges de la vie en orientant leurs besoins vers des solutions gratuites dont ils ignorent l’existence, tout cela nous incite à persévérer en vous remerciant, avec l’aide de votre information R.Balsaux, président de l’APIA asbl



Les maisons de repos ne sont plus des mouroirs

Encore faut-il que le choix et les conditions soient bien réfléchis. Une négociation difficile, voire périlleuse quand le nombre de lits disponibles, de personnel et des inspections est souvent insuffisant.

“ Trop de gens commandent par téléphone, une chambre à la dernière minute. Les déboires suivent après ! ”

LA FORME PHYSIQUE RESTE IMPORTANTE A TOUT AGE : Attachez une personne, quel que soit son âge, dans un fauteuil ou sur un lit, avec obligation de déféquer dans un lange et après trois mois de ce régime, vous obtiendrez un légume.



APIA asbl à l’écoute des résidents, de leur famille et des visiteurs vous propose gratuitement une réflexion qui pourrait clarifier votre choix: Tél. 04 250 43 31

www.apia-senior.be et 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne.

Écrit par : Balsaux | 17/10/2009

Privation de liberté PRIVATION DE LIBERTE
La mise sous tutelle et l’administration
doivent être abordées avec circonspection !
Car elle porte atteinte à la liberté de l’individu de choisir sa manière de vivre et de gérer ses biens à sa guise. Pour cela, on fait le plus souvent appel à la psychologie, qu’elle soit scientifique, empirique ou tout simplement intuitive, parfois venant d’un ignorant décidant à votre place selon ses aspirations.
En fait, la psychologie analyse votre comportement selon des critères établis par “l’analyste”, sans enquête approfondie, sans nécessairement répondre aux droits élémentaires de tout homme, de la manière qu’il veut vivre sa vie, pour autant qu’il ne porte pas préjudice aux droits d’autrui.
Rappelons que presque toujours les gens qui ont quelques biens courent ce risque qui épargne les sans domiciles fixes.
Par contre, le neurologue et le psychiatre parfois les deux à la fois, sont seuls en mesure médicalement de déceler la dangerosité d’un individu, la maladie ou la démence et parfois d’y apporter une solution provisoire ou permanente, sans nécessairement le priver de sa liberté, même si elle doit être surveillée.
Mettre une personne sous tutelle et l’enfermer pour la protéger de la violence, des abus et de la maltraitance, sans autre mobile sérieux, est proprement scandaleux. C’est une forme de paternalisme dont la victime est considérée comme la coupable. Tout autant que de l’empêcher de partager comme elle l’entend son épargne avec ceux qui lui prodiguent visites, amour, soins et serviabilité.
Car on en connaît beaucoup de ces petits vieux à qui les héritiers veulent prendre tous, sans rien donner. Sans les avoir visités depuis des années. Leur laissant même ignorer qu’ils ont des petits-enfants. Par contre ces descendants se rebifferont quand la tutelle exigera d’eux, sans justification, de partager les frais de l’entretien et des soins, allant jusqu’à leur envoyer l’huissier.
LA CAPACITE EST LA REGLE ; L’INCAPACITE EST L’EXCEPTION rappelle la Maison des Notaires de Namur.

Écrit par : Balsaux | 08/03/2010

pauvreté et saisies Pauvreté et saisies

Madame, Monsieur,
L’Office des statistiques officielles a beau déclarer que tous les Belges sont millionnaires, d’autres sources telles que SPF économie et la Prévoyance sociale rappellent qu’un belges sur cinq vit avec moins de 860 € par mois et qu’un retraité sur quatre survit sous le seuil de pauvreté. Cela sans compter les désagréments qu’entraînent chômage, maladies, divorce, séparation, pensions alimentaires, emprunts et frais bancaires. Notre intention n’est pas ici de polémiquer, mais nous estimons propice de parler des saisies qui peuvent vous dépouiller et vous mettent à la rue. Car en cela, parents et enfants sont intimement liés légalement : l’un devra payer les dettes de l’autre – même sous tutelle ou en maison de repos - jusqu’à être soi-même totalement démuni !

APIA-SENIOR tient donc gratuitement à la disposition du public âgé un document gratuit rappelant ce qui dans un ménage et les revenus est saisissable en permettant uniquement votre survie. Une matière instable répondant de plus en plus à la législation européenne de la libre circulation.
TEL. 04.250.43.31 www.apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 27/03/2010

Parents

travaillez en toute quiétude

SOS

GARDES- MALADES

veille sur eux, pendant votre absence,

à votre domicile
Renseignemens détaillés 04 250 43 31 contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 31/01/2011

www.apia-senior.be fait désormais partie du quotidien de milliers de familles ayant un problème de société. Pour les expatriés ayant leurs parents au pays également. Ensemble aidons-les.

Écrit par : Balsaux | 06/03/2011

La relation entre les Grands-parents et les petits-enfants
est à cultiver.
Car c’est le lien privilégié qui relie les jeunes à leur passé.
Quand les anciens auront nonante ans, les enfants seront déjà âgés et les petits-enfants de quarante ans seront leur meilleur soutien.
Quand les parents
se désaccordent, se remarient ou disparaissent
les grands-parents restent les mêmes, sans partage,
toujours aussi attentionnés dans la continuité.
Accordez à vos petits-enfants toute votre attention/.../
Mais cette culture est un art qui s’apprend.
Droits de visite et recours en Appel:www.apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 22/04/2011

rien n est plus beau que de conserver des relations inter générationnelles avec nos ainés la viellesse est pour moi un trés beau cadeau de la vie

Écrit par : lambert veronique | 20/04/2012

Nouvelle, adreesse
Changement d'adresse

GARDES-MALADES A DOMICILE depuis 1995
C’est toujours lorsque qu’ils sont alités avec 40° de fièvre, manquant d’équilibre, nauséeux, alités, dans le plâtre que 1.571.000 Belges vivant seuls dont 83% de personnes âgées se rendent compte de l’importance que revêt un service compétent de gardes-malades expérimentées situées partout en Belgique francophone. Consultez sans engagement SOS Gardes-Malades RUE Joseph Vriendts 2/21 Grâce-Hollogne 04 250 43 31 www.apia-senior.be; N° d’entreprise 455109449-0598212163 Moniteur Belge 868695.

LA PERIODE DES VACANCES EST COMMENCEE
Et de nombreuses familles sont embarrassées
car elles sont de plus en plus nombreuses à accueillir
leurs vieux parents malades qu'elles ne peuvent laisser seuls.
La solutionConsiste à faire appel aux services de SOS Gardes-malades
qui veillera à la fois sur la sécurité de la personne âgée et fragile
et par la même occasion à la sécurisation de leurs biens.

Écrit par : APIA-SENIOR asbl | 23/05/2012

Les commentaires sont fermés.