03/07/2008

INGRID enfin LIBRE

 

betancourt_libre2

C’est un moment tant espéré. Au lendemain de sa spectaculaire libération par les militaires colombiens, Ingrid Betancourt va retrouver ses enfants ce jeudi à Bogota. Un épilogue heureux après six ans passés aux mains de la guérilla marxiste des Farc. Des retrouvailles sur le sol colombien avant de revenir en France demain après-midi.

"Elle va retrouver ses enfants. On imagine l'émotion de cette rencontre, et puis elle repartira très vite et demain en milieu d'après-midi, elle sera parmi nous", a déclaré Claude Guéant, bras droit du président Nicolas Sarkozy. "Ensuite, c'est à elle de décider" de son programme, a-t-il poursuivi.

Un avion transportant le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, ainsi que les enfants d'Ingrid, Mélanie et Lorenzo Delloye, et sa soeur Astrid, est parti cette nuit de Paris. Il est attendu à Bogota à partir de 13h.

"Merci de ne m'avoir jamais laissée tomber": les premiers mots émouvants d'Ingrid

La Franco-Colombienne a exprimé sa volonté de venir rapidement en France et l'appareil va donc la ramener. "Je vais très vite être avec vous, je rêve d'être en France", a-t-elle dit dans sa première déclaration.

"Merci à tous"

Après des années d'enfer dans la jungle, la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt, trois Américains et onze otages colombiens des Farc (guérilla marxiste), ont été libérés mercredi grâce à une opération d'infiltration de l'armée colombienne. Une libération rocambolesque. 

Les ex-otages sont arrivés à l'aéroport militaire de Bogota mercredi soir. Marc Gonsalves, Thomas Howes et Keith Stansell, les trois Américains, sont déjà arrivés aux Etats-Unis pour retrouver leurs proches.

Souriante et vêtue d'un treillis militaire, ses longs cheveux noués sur la nuque, Ingrid Betancourt est descendue la première de l'avion qui l'a amenée à Bogota et s'est jetée dans les bras de sa mère, Yolanda Pulecio, puis dans ceux de son mari, Juan Carlos Lecompte.

sur RTL-TVI

 

15:06 Écrit par Tch dans ACTUALITES | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.